La politique des transports en Algérie le cas du tramway : enjeux et perspectives

Vendredi 20 décembre 2019, à 14h, salle René Char, Centre des humanités, INSA Lyon, 1 rue des Humanités, Villeurbanne

Soutenance de thèse d’Imad ZEBIRI


Imad ZEBIRI soutiendra sa thèse préparée au sein de la composante INSA d’EVS sous la direction de Chantal Berdier et intitulée « La politique des transports en Algérie le cas du tramway : enjeux et perspectives ».

Jury :

  • Mme BERDIER Chantal, Maître de Conférences HDR, Directeur de thèse
  • M. REDJEM Ali, Professeur, Rapporteur
  • M. LAYEB Hafid, Professeur, Rapporteur
  • M. SOARES Martin, Maître de Conférences, Examinateur

Résumé :

Selon les experts de la Banque mondiale, notre époque est celle à laquelle notre monde change le plus rapidement à cause de l’augmentation de la population mondiale. Ce phénomène entraîne une augmentation de la demande en termes de transport. Ainsi, les infrastructures existantes et les politiques publiques antérieures montrent leurs limites tant au niveau de la demande de mobilité que des infrastructures de transport. La voiture individuelle, souvent accusée d’être à l’origine à la fois des congestions et des émissions de gaz à effet de serre, est désignée comme responsable. La ville de Constantine en Algérie, notre terrain d’étude connaît quotidiennement des embouteillages, dus à la présence massive de voitures particulières et à sa morphologie. De même la forte croissance de la population et l’étalement urbain de la ville contribuent à exacerber le phénomène à Constantine. Au cours des années 2010, le gouvernement algérien conscient de la congestion des grandes villes a décidé de faire réaliser une dizaine de lignes de tramway. L’arrivée du tramway à Constantine s’inscrit dans cette logique et vise un triple objectif : apporter une alternative crédible à la voiture, réduire les nuisances environnementales et aménager la ville. Nous montrons que si la congestion des villes est indéniable, le choix du tramway n’a pas été accompagné de réelles politiques permettant la réduction des parts modaux, ni de maitriser l’étalement urbain.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.