Archives de l’auteur : Sophie Vareilles

Réunion Atelier 3 : organisation de l’atelier et programme 2017-2018 – compte rendu/relevé de décisions

Armoires techniques « déguisées », Nantes ©Agnès Bussy, 2017

Mercredi 28 juin, 10h-12h, salle 604, rue Chevreul, 69007 Lyon

Cette réunion était ouverte aux membres de l’atelier 3. Elle avait pour objectif de discuter à la fois de l’organisation de l’atelier et du programme de séminaires et de journées d’étude pour l’année 2017-2018.

  • Présents : Manuel Appert, Nina Cossais, Claire Mandon, Jean-Yves Toussaint, Sophie Vareilles
  • Excusés : Leca De Biaggi, Anne-Sophie Clémençon, Marie Goyon, Jorge Santiago
  • Rédacteurs du compte rendu : Manuel Appert, Sophie Vareilles

***

Organisation générale de l’atelier 2016-2017

Les outils de diffusion : le blog sur hypothese.org et les mails

Aujourd’hui, la plupart des informations (pour l’essentiel des annonces de séminaires) sont publiées sur le blog et envoyées aux membres de l’atelier via une liste de diffusion. La liste de diffusion a été mise à jour en mail 2017. L’inscription à cette liste se fait directement auprès des animateurs de l’atelier.

Recensement des publications de l’atelier

Proposition d’un recensement des publications : ce recensement sera biannuel. Il concernera les articles de revue, les chapitres d’ouvrage, les ouvrages, la direction d’ouvrage collectif, la direction de numéros de revue et la publication d’actes de colloque. L’objectif de ce recensement est de mieux faire connaître les travaux des uns et des autres pour favoriser des collaborations. Les membres de l’atelier seront sollicités par mail en juin pour les publications du premier semestre et en décembre pour celles du second semestre.

Mise en œuvre dès juillet 2017 : un mail a été envoyé aux membres de l’atelier le 17 juillet pour les publications de janvier à juin 2017. Une liste de publications a été publiée avec les réponses reçues sur le blog début août : https://atelier3.hypotheses.org/224. Si vous avez d’autres publications pour cette période, vous pouvez les envoyer aux animateurs de l’atelier.

Continuer la lecture

Lancement du site de l’ANR High-Rise

Mise en ligne du site de l’ANR High-Rise : http://recherche.univ-lyon2.fr/skyline/wordpress/?page_id=1066

What capacity is left to produce an inclusive city, in the context of an accelerated verticalization of contemporary metropolises ? This is the research question of the team franco-brazilian team of the ANR HIGH-RISE.

Contacts EVS : Manuel Appert et Christian Montes (coord. du programme)

Actualités de la Chaire HEVD

Actualités de la Chaire « Habiter ensemble la ville de demain » (HEVD) disponibles sur : http://imu.universite-lyon.fr/chaire/actualites-de-la-chaire/

La Chaire « Habiter ensemble la ville de demain », adossée au LabEx Intelligences des Mondes Urbains de l’Université de Lyon, analyse les conditions de possibilité d’un « Habiter ensemble la ville de demain » dans une approche interdisciplinaire en dialogue avec les praticiens, professionnels de la ville et de l’habitat.

Les partenaires de la Chaire :

  • des laboratoires membres du Laboratoire d’Excellence Intelligences des Mondes Urbains (IMU) : UMR 5600 Environnement Ville Société, UMR 5283 Centre Max Weber, UMR 5206 TRIANGLE, UMR 5824 Groupe d’Analyse de Théorie Economique
  • des acteurs majeurs de la ville et de l’habitat : Bouygues Bâtiment Sud-Est, LafargeHolcim, SACVL, Alliade Habitat, Grand Lyon Habitat, Habitat et Humanisme, Métropole de Lyon

Quatre axes de recherche :

  • axe 1 : Des politiques de renouvellement urbain aux formes urbaines
  • axe 2 : Habiter les tours : production, représentations, modes de vie, France, Royaume-Uni
  • axe 3 : La régulation politique du logement social et du peuplement dans les villes : regards comparatifs
  • axe 4 : Innovations/réinventions dans l’habitat participatif en Europe

(Extraits de la plaquette de présentation de la Chaire)

Publications de l’atelier 3 – janvier-juin 2017

Par ordre alphabétique du premier auteur

Appert M., Huré M., Languillon R. (coord.), 2017, Gouverner la ville verticale : Entre ville d’exception et ville ordinaire, Numéro spécial de la revue Géocarrefour, n°91/2, URL : https://geocarrefour.revues.org/10012

Gras P., 2017, « Les métropoles portuaires touchées par l’innovation », Diagonal, n°199, mars 2017, pp. 23-25

Gras P., 2017, « Rotterdam, métropole XXL et réservoir de mutations », Diagonal, n°199, mars 2017, p. 26-27

Santiago J. P., Rougeon M., 2017, Manger avec les esprits. Offrandes, partages et soins dans l’umbanda au Brésil et au Portugal, Paris, Editions des Archives Contemporaines – présentation sur http://pub.lucidpress.com/MangerEsprits/#_0

 

 

L’architecture vernaculaire de terre crue en Aragon, Espagne

Aragon ©Anne-Sophie Clemençon, 2016

Mise en ligne d’un fonds photographique consacré à l’architecture vernaculaire de terre crue en Espagne, photographies d’Anne-Sophie Clémençon

Fonds photographique disponible sur https://phototheque.bibliotheque-diderot.fr : fonds Clémençon, « Les techniques de construction »

  • Photographies : Anne-Sophie Clémençon (CNRS, ENS Lyon, UMR5600)
  • Post-traitement : Anne Courant (ENS Lyon, bibliothèque Diderot Lyon)
  • Expertise technique de la terre crue : Laura Villacampa Crespo (Escuela Técnica Superior de Arquitectura, Universidad Politécnica de Valencia, Espagne)

Contact : Anne-Sophie Clémençon, anne-sophie.clemencon@ens-lyon.fr

***

L’architecture vernaculaire de terre crue en Aragon, Espagne, Anne-Sophie Clémençon

L’architecture de terre crue en Espagne

Les publications sur l’architecture de terre dans la péninsule ibérique se concentrent surtout sur le Portugal, le sud de l’Espagne (Grenade, Séville, Murcie), la région de Madrid/Tolède et enfin, sur Valence. L’Aragon, qui possède pourtant une architecture vernaculaire en terre crue importante, est moins étudiée, mis à part les édifices remarquables comme des fortifications. La raison est peut-être due à la modestie de ce patrimoine, qui n’est pas médiatisé comme les palais et les églises, et qui attire peu le tourisme. Il est pourtant digne d’attention, que ce soit par la variété de sa typologie, des hautes maisons à trois étages en centres anciens aux petites constructions rurales isolées, ou par celle de ses techniques constructives, l’adobe et surtout toute une gamme de pisés.

Ce reportage n’est pas un inventaire systématique, mais une approche photographique sur l’architecture vernaculaire de terre crue en Aragon, qui donne à voir l’importance et la variété de ce patrimoine, ainsi que les menaces qui pèsent sur celui-ci. Il montre les bâtiments, leur état, les différents matériaux utilisés, les ambiances et, finalement, la beauté de cette architecture populaire actuellement en grand danger de disparaître. Livrer des images, c’est déjà faire exister cette architecture.

Continuer la lecture