Archives de catégorie : Journée d’études

Migration, anthropologie médicale clinique et psychiatrie transculturelle (la prise en charge des migrants au Centre Minkowska)

Mercredi 21 novembre 2018, salle Marc Bloch, MSH, 14 av. Berthelot, 69003 Lyon
 / jeudi 22 novembre 2018, salle E1020, Campus PDA, 5 av. Pierre Mendès-France, 69500 Bron

Journée d’études et conférence organisées par  J. P. Santiago, S. Larchanche et M.-J. Bourdin

Dans le cadre d’un partenariat entre le département d’anthropologie (UFR ASSP) de l’Université Lumière Lyon 2 et le Centre Françoise Minkowska impliquant la formation, la recherche et l’insertion professionnelle des étudiants, cette journée d’études vise à réunir des chercheur.es et des professionnel.les venant de l’anthropologie et de la psychiatrie se consacrant aux migrations contemporaines dans une dynamique pluridisciplinaire.

A partir de l’appréhension anthropologique et médicale, il s’agira de réfléchir sur les déterminants sociaux de la santé, et notamment de la santé mentale en situation migratoire, tout en considérant l’enjeu de santé publique que représente la gestion de l’accueil et la prise en charge des migrants et réfugiés en situation de souffrance psychique.

Il s’agira également, en prenant en compte les traumatismes et les vulnérabilités cumulées ainsi que l’imbrication des problématiques qui perturbent le cadre clinique des professionnels de santé, d’interroger les spécificités culturelles, psychopathologiques, contextuelles à prendre en considération ainsi que les particularités des nouveaux courants migratoires, les souffrances des patients accueillis et la pertinence ou l’inadéquation des modalités « classiques » d’intervention.

Programme

Contact : Jorge P. Santiago, santjor@wanadoo.fr

L’œil des chercheur.e.s – les pratiques photographiques dans les études urbaines

Le quartier Confluence, Lyon, 2011 ©A.-S. Clémençon

Lundi 26 novembre 2018, 9h00-17h30, ENS-site Descartes, amphi Descartes (matin) / Halles du Faubourg (après-midi), 69007 Lyon

Journée d’étude organisée avec l’ENS de Lyon, le LabEx IMU et l’Ecole urbaine de Lyon

Cette journée vise à interroger les pratiques photographiques des chercheur.e.s dans une perspective pluridisciplinaire : la production et l’usage de la photographie urbaine, comme à la fois objet de recherche et dispositif méthodologique et esthétique, seront plus particulièrement discutés.

Elle est organisée en 4 temps :

  • faire parler la ville
  • documenter la ville
  • éditer la photographie de chercheur.e.s-photographes
  • ma thèse en cinq photographies

L’inscription est gratuite, mais obligatoire : elle se fait jusqu’au 9 novembre à partir de ce lien.

Contacts : Manuel Appert, Sophie Vareilles

***

Programme détaillé

9h00 : Accueil café

SESSION 1 – FAIRE PARLER LA VILLE

9h15-9h30 – François Duchêne, EVS-RIVES, ENTPE, UMR 5600, Université de Lyon, Recherche urbaine : travailler avec des photographies et des photographes

9h30-9h45 – Emmanuel Martinais, EVS-RIVES, ENTPE, UMR 5600 et David Desaleux, photographe indépendant, Retour sur une enquête photosociologique au cœur de la cité administrative de Lyon

9h45-10h15 – Discussion (discutant J. Ballesta)

Continuer la lecture

L’œil de la recherche. Les mutations urbaines de l’agglomération lyonnaise (1978-2018) sous le regard d’une chercheure-photographe

Exposition – Photographies Anne-Sophie Clémençon

L’exposition se tient  à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, Site René Descartes, 15 parvis Descartes, Lyon (métro Debourg), du 11 octobre au 4 décembre 2018 à la Galerie Artemisia, prolongation jusqu’au 6 janvier 2019 sur les grilles extérieures avenue Jean Jaurès

Cette exposition présente le fonds photographique que l’historienne de l’architecture et des formes urbaines, Anne-Sophie Clémençon, a constitué sur l’agglomération lyonnaise pendant 40 ans. Le propos est de mettre en valeur la notion de bases de données photographiques des chercheurs en sciences humaines, à la fois outil scientifique et pédagogique, mais aussi travail photographique à part entière.

Continuer la lecture

Habiter les tours résidentielles : entre pratiques et représentations – vendredi 22 juin 2018, le programme

Vendredi 22 juin 2018, 9h-17h, salle 104, IUT 3, 88 rue Pasteur, 69007 Lyon

Journée d’étude et atelier « Habiter les tours résidentielles : entre pratiques et représentations », organisée dans le cadre de la chaire Habiter Ensemble la Ville de Demain et des ateliers 3 et 6 de l’UMR 5600 EVS

Cette journée d’étude, vouée à des échanges entre chercheurs, praticiens et étudiants, dans une perspective pluridisciplinaire, a pour ambition d’apporter des éléments de réponse et de fournir de nouvelles pistes de réflexion théoriques et méthodologiques à la caractérisation des modes d’habiter de la ville verticale.

Programme

9h00 : Accueil des participants & café


9h15 : Introduction de Manuel Appert (EVS-IRG, Lyon 2)

SESSION MATINALE : FAIRE L’EXPÉRIENCE DE LA VERTICALITÉ – animation scientifique : Louise Dorignon

9h30-10h30 :

  • Geoffrey Mollé (EVS-IRG, Lyon 2), « La tour résidentielle, un belvédère habité ? »
  • Alexandre Chabardès (EVS-IRG, Lyon 2), « Ressentir la verticalité : étude de cas de la Tour Panoramique de la Duchère »

11h00-11h30 : Questions aux intervenants et discussion des travaux présentés

11h30-12h15 : Atelier sur le thème de la matinée guidé par Michel Lussault

12h15-13h30 : Déjeuner

Continuer la lecture

Habiter les tours résidentielles : entre pratiques et représentations

Vendredi 22 juin 2018, 9h-17h, rue Chevreul, 69007 Lyon (salle à préciser)

Journée d’étude et atelier « Habiter les tours résidentielles : entre pratiques et représentations », organisée dans le cadre de la chaire Habiter Ensemble la Ville de Demain et des ateliers 3 et 6 de l’UMR 5600 EVS

Le cas des tours résidentielles, plus nombreuses et paradoxalement moins analysées que les tours de bureaux, dépeintes pour la plupart en tant qu’emblèmes d’un néo-libéralisme économique global (Dideln, 2010; Graham, 2015), invite aujourd’hui plus que jamais à « ouvrir les géographies de la ville tridimensionnelle » (Harris, 2014). (Re)trouvant une légitimité auprès des promoteurs et des municipalités comme avatars privilégié de la verticalisation, les tours résidentielles, plus que des artefacts, apparaissent comme des objets relationnels. La verticalité devient alors le produit d’une construction entre l’habitant et son environnement (Jacobs, 2005; Baxter, 2017), mobilisant pratiques, représentations et imaginaires. Face aux grilles d’analyse de l’urbain traditionnellement horizontales (Harris, 2014; Baxter, 2017), un « habiter vertical » spécifique en résulterait-il?

Cette journée d’étude, vouée à des échanges entre chercheurs, praticiens et étudiants, dans une perspective pluridisciplinaire, a pour ambition d’apporter des éléments de réponse et de fournir de nouvelles pistes de réflexion théoriques et méthodologiques à cette caractérisation des modes d’habiter de la ville verticale.

Liste des intervenants : Manuel Appert, Loïc Bonneval, Aurélien Gentil, Alexandre Chabardès, Louise Dorignon, Michel Lussault, Geoffrey Mollé

Inscription avant le 30 mai 2018 par mail à : Geoffrey.Molle@univ-lyon2.fr

Plus d’informations ici